La nation et l'universel | La Nouvelle Action Royaliste

La nation et l'universel

Auteur: Renouvin Bertrand  //  Sortie le jeudi 31 décembre 2015
Prix: 18€
Recommandez:

En 2011, lors du quarantième anniversaire de la Nouvelle Action royaliste, notre ami François Moulin avait eu l’idée d’un livre réunissant quarante entretiens – publiés dans notre journal - particulière­ment significatifs de notre évolution.

En effet, notre journal, “Royaliste”, est à la fois l’organe d’un par­ti politique mais aussi un lieu de réflexion devenu au fil du temps l’un des carrefours de la vie intellectuelle.

François est mort avant d’avoir pu réaliser son projet, que nous avons repris sous le titre qu’il souhaitait : “La nation et l’universel”

Cet ouvrage marque les étapes d’un cheminement po­litique singulier et qui permet de retrouver de grands débats qui aident à comprendre notre époque et de nous y orienter. Il est aussi un reflet éloquent du parcours intellectuel et politique de la  Nouvelle Action royaliste.

Bertrand Renouvin a choisi les textes et les a situés dans l’his­toire de ces quarante années. Luc de Goustine a assuré leur pu­blication dans sa maison d’édition qui inaugure avec ce livre la col­lection “Cité”.

 

Table des matières

Introduction : Une Révolution dans le royalisme      

Décennie 1972-1982     

  • Gabriel Marcel   La monarchie contre la technocratie               
  • Edgard Pisani   « La tentation conservatrice du royalisme »    
  • Claude Bruaire   Pour un idéal-type de pouvoir         
  • Pierre Boutang  Un antidote au nihilisme    
  • Maurice Clavel  « Foi et révélation,  c’est aussi révolte et liberté »        
  • François Perroux   « La logique du capitalisme pur  ne tient pas »        
  • Philippe Ariès  L’Homme devant la mort      
  • René Girard  Violence et mimétisme              
  • Mgr. le comte de Paris   Le serviteur de tous              
  • Jean-Luc Marion   « L’homme se définit en ce qu’il n’est pas définissable »      
  • Philippe Robrieux  Où va le P.C.F. ?              

Décennie 1982-1992   

  • Pierre Gallois   Yalta ou la culpabilité  des démocraties           
  • Jean-Pierre Dupuy   « La société moderne produit une sorte d’universel… »     
  • Alain Parguez  « L’austérité n’est pas une politique »             
  • François Furet  1789 en question :  Marx, la bourgeoisie et la Révolution            
  • Georges Duby   « La famille capétienne  s’est identifiée à l’Etat »           
  • Joseph Wresinski  Plongée dans la grande pauvreté               
  • Gérard Noiriel   Immigration :  Un historien enrichit le débat
  • Raphaël Draï   La fonction royale et la Loi   

Décennie 1992-2002   

  • Léo Hamon   « La construction européenne compromet la démocratie »               
  • Georges Balandier   Le pouvoir sur scènes 
  • Yves Lacoste   Réhabiliter la géopolitique     
  • Emile Poulat   La laïcité en question              
  • Soheib ben Cheikh   L’islam deux fois méconnu         
  • Robert Griffiths  Monarchiens : pour le roi  et la révolution
  • Jacques Le Goff  Saint Louis a-t-il existé ?   
  • Hubert Védrine  Quatorze ans à l’Elysée
  • Blandine Kriegel  Philosophie de la République
  • Pierre Rosanvallon  Représenter le peuple  
  • Jean-Pierre Le Goff  La barbarie douce       

Décennie 2002-2012   

  • Ran Halévi  Louis XVI      
  • Robert Castel   L’insécurité sociale               
  • Arnaud Teyssier   Monarchie de Juillet :  quelle légitimité ?
  • Emmanuel Todd  & Youssef Courbage   « Pas de choc des civilisations »           
  • Madeleine & Philippe  Arondel-Rohaut   La démocratie sans le peuple
  • Monique & Michel  Pinçon-Charlot  Les ghettos du Gotha     
  • François Héran   Le temps des immigrés      
  • Simon Epstein   Occupation : le paradoxe français     
  • Christophe Dejours   Souffrance au travail  
  • Jacques Weber   écologie : quelle politique choisir ? 
  • Philippe Cohen  Chine : le baiser du vampire               
  • Jacques Sapir  La démondialisation              

Pour les années qui viennent